Seuls sept petits kilomètres séparent le centre de Hoi An de la mer. En théorie, la ville possède deux plages : Cua Dai à l’est et An Bang au nord. En pratique, on peut passer de l’une à l’autre en longeant le littoral. Personnellement j’ai préféré la plage de An Bang, plus accessible, même si les restaurants et les hôtels Resort ont monopolisé une grande partie du sable à grand renfort de transats.

Ce qui m’a géné à Cua Dai, ce sont les sacs de sables empilés pour contenir la marée montante. Mais je peux comprendre l’intérêt d’une telle barrière car la côte est très abrupte. Le sable sec forme une sorte de plateforme qui surplombe la mer et une petite bande de sable mouillé. C’est assez impressionnant !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités