Située au centre du Vietnam, Hoi An était autrefois l’un des principaux ports du pays avant d’être délaissée au profit de Da Nang. Aujourd’hui, la ville est l’une des destinations incontournables du pays et l’étape préférée de la plupart des voyageurs qui s’y arrêtent.

Il faut souligner que, durant les années fastes, Hoi An était une escale obligée sur la route de la soie. Son architecture a donc bénéficié des influences de marchands venus d’Europe, d’Inde, mais surtout de Chinois et de Japonais. Ces derniers, souvent bloqués pour plusieurs jours à Hoi An, y ont fait construire nombres de maisons et entrepôts.

En outre, la ville a miraculeusement échappé aux bombardements américains et les maisons du vieux centre ont bénéficié d’importants travaux de restauration. Aujourd’hui, avec plus de 800 édifices de caractères, le centre de Hoi An est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Mais je dois reconnaître que c’est le soir que la vieille ville sort ses plus beaux atours. Parées de centaines, voire de milliers de lanternes chinoises, les rues de Hoi An brillent de mille feux lorsque tombe la nuit. De quoi faire succomber les âmes les plus rétives aux charmes de la ville.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités