Capitale du Vietnam pendant la colonisation française, Hué accueillit le règne de treize empereurs entre 1802 et 1945. Du fait de sa proximité avec le 17ème parallèle, la ville a beaucoup souffert de la guerre avec les Américains.

En 1945, Hué comptait plus de 300 édifices historiques. A peine 80 ont survécu aux bombardements. Et malgré d’importants travaux de rénovation, nombre d’entre eux sont encore en ruines. A l’image de la cité de Pourpre interdite complètement détruite lors de l’offensive du Têt en 1968. Malgré cela, la citadelle de Hué demeure le dernier (et plus bel) exemple de ville impériale au Vietnam.

Construite entre 1804 et 1833, elle compte aujourd’hui environ 60000 habitants et son cœur, la cité royale a été classée au patrimoine mondiale de l’Unesco. L’organisation internationale a par ailleurs participé à la restauration des bâtiments endommagé pendant la guerre. Restauration qui permet aux touristes de visiter la citadelle et ainsi d’entreprendre un passionnant voyage dans le temps, à la découverte du mode de vie des derniers empereurs vietnamiens.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités